FOUCAULT I

Extrait retravaillé et versifié de Préface à la transgression de Michel Foucault

« Paru en 1963 dans la revue Critique, une année après la mort de Georges Bataille, ce texte d’hommage du jeune Michel Foucault inaugure la postérité de Georges Bataille en tant que philosophe. »

I.

L’oeil révulsé découvre le lien du langage à la mort
Au moment où il figure
Le jeu de la limite et de l’être.

II.

C’est que l’oeil refermé sur sa nuit
Dessine le cercle d’une limite
Que seule franchit l’irruption du regard.

III.

Petit globe de nuit
D’où une étrange lumière jaillit
Et y adressant fatalement
Tout ce qu’elle éclaire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s