Pierre Blanche

Je ne suis bon qu’à voir et qu’à faire le charme du lendemain de lenteur –
Je, la fumée brune qui m’accompagne dans l’élégante fatigue diurne.
Je franchis des seuils, je choisis le soleil,
Je contemple deux sphinx blancs qui m’appellent.
J’appelle Jade, j’appelle ma sœur.

Je l’eau du robinet, je la fille d’hier

Je n’ai que le souci de me recroiser de temps à autres dans mes pensées.
Je pourrais aller à l’église, je pourrais rentrer,
Je pourrais briser les valises de l’éternité…
Je remercie l’acuité mentale, je cultive les plaisirs organiques,
Je, l’amour éclectique de la folie ferrophile.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s